ameddias

 

   

” Ne bougeons d’où nous sommes :

 

plutôt souffrir que mourir,


C’est la devise des hommes “

 

LA FONTAINE, Fables, 1, 16

— Crise COVID-19  : Report 3eme conference internationale AMEDDIAS — Dates suspendues —

Si l’on se penche sur les différents écrans de l’actualité , nous sommes submerges par un vaste datanami  (tsunami of data d’informations glocales  rassurantes ou a contrario tres inquiétantes ; des informations importantes ou a contrario tres repetitives; des informations d’agences de presse, des informations de Presse quotidienne régionale, des informations de drones, etc…  Ces informations – parfois burlesques au plus haut point – sont difficiles a suivre entre émetteurs et récepteurs :  surinformation, mal-information, désinformation, rumeurs et autres légendes urbaines (la cousine/le voisin/la collègue qui connait flen, flen, flen qui travaille a l’Institut Pasteur …), etc.  Aussi, notre conférence se penchera précisément sur les apports et les biais des traitements médiatiques en temps de crises.  Elle s’intitule :

Crises sans frontières

De l’information locale à la communication globale 

 

Ce 3e colloque Ameddias s’inscrit dans une démarche scientifique visant à réunir chercheurs et professionnels pluridisciplinaires autour de la notion de « crise » et de faits de société, touchant principalement les Sciences de l’information et de la communication. 

Restant attentive aux notions de crise et de risque, c’est l’occasion pour l’association Ameddias de s’interroger sur les crises autour des frontières. Ce, à l’ère d’une 3ème révolution industrielle, en parallèle avec des crises sanitaires, à l’origine d’autres crises, migratoires, sécuritaires, humanitaires, politiques ou encore économiques. Ameddias entend réunir des chercheurs à l’international, afin de préconiser des axes d’évolution pour mieux informer, communiquer et comprendre ces crises et leurs traitements médiatiques pluriels.

Les frontières, qu’elles soient géographiques ou digitales sont redéfinies à l’ordre du jour, plus encore en temps de crise. Ces « nouvelles frontières » doivent être repensées, tant du point de vue d’une géographie spatiale que d’une géographie comportementale, s’attachant à analyser les comportements individuels et collectifs de populations, à travers le rapport qu’ils entretiennent avec leur territoire. Celles-ci impliquent une participation citoyenne selon les facilités d’accès aux Technologies de l’information et de la communication (TIC) à l’international … Plus que jamais la “glocalization” et sa doctrine “think global, act local” tend à nous faire repenser à ces limites géo-spatiales. 
Lire la suite …

 
BRAVO AUX BLOUSES BLANCHES – 
par Mustapha GUENAOU – 23/03/2020

Le corps médical et paramédical est en œuvre, avec les services publics et les volontaires, des humbles personnes, ayant des connaissances en secourisme et en secours aux personnes âgées et/ ou malades. Vous êtes présents pour répondre aux impératifs de cette crise sanitaire mondiale. Nous le savons tous : votre principal objectif est de sauver un maximum de vies humaines, d’un côté et de chercher à réduire la propagation du virus, voire  juguler le virus, cet invisible destructeur, de l’autre.

Lire la suite..

illustration

” Mettre en maux, c’est le debut de l’action ” 

 “Writing what s going bad, it s the beginning of action”

Pensée au Pr.  Marius Dees De Sterio, qui a inspire ameddias. Et aussi au journaliste Jean Rhein qui a relevé nos actions.

Espace membres