Biographie de Marius – par Hadj Bangali CISSE

In mémoriam, à MARIUS, notre cher professeur

par Cisse Hadj Bangali (doctorant CREM, vice-pdt AMDDS asbl)

Professeur des Universités et membre de la SFSIC (Société Française des Sciences de L’Information et de la Communication) depuis 1998, Marius, comme on l’appelait familièrement, fut un ardent défenseur des droits de l’Homme. Il a enseigné en Sciences de l’information et de la Communication à l’Université Paul Verlaine de Metz pendant très longtemps,  à Strasbourg II mais aussi dans d’autres universités européennes notamment  en Allemagne (Düsseldorf). Il était profondément européen, ce citoyen né luxembourgeois et Baron hongrois d’héritage.

Communicateur hors paire, le Professeur Dées De Sterio avait étudié le journalisme, les sciences politiques, les sciences sociales, l’histoire, la sociologie, le droit, les langues, la littérature et les civilisations germaniques, la psychologie, la psychiatrie sociale, des études slaves. Il était par ailleurs titulaire de deux doctorats (Doctorat d’Etat es-Lettres et Sciences Humaines à l’université des Lettres et Sciences Humaines de Strasbourg II, actuel Université Marc-Bloch, Doctorat en Sociologie à Paris VIII).

Le Professeur était aussi connu pour ses activités journalistiques et médiatiques notamment diverses collaborations auprès de quotidiens luxembourgeois (le quotidien, Tageblatt, , le phare (supplément culturel indépendant du “ Tageblatt”, Luxemburger Wort ; collaborateur chez RTL (radio Luxembourg ; collaborateurs auprès des journaux étrangers (Der Humanist, Ludwigshafen am Rhein/Heidelberg, BRD International Humanist, Utrecht, The Netherlands, Forum, Conseil de l’Europe, Strasbourg, F., CLIPSAS-news etc.).

Outre ses activités le Professeur avec sa parfaite maîtrise des langues entre autres allemande et anglaise, oeuvrait à des traductions (« Traduction littéraire » à l’Université Heinrich-Heine de Düsseldorf (1987), Traduction littéraire: langue cible allemand, stylistique de l’allemand, Théorie et pratique de l’écriture, Prof. Dr. Rob Tielman (Utrecht), Un regard humaniste laïque sur la jeunesse (de l’anglais vers le français).

A ce titre l’Université Paul Verlaine de Metz lui sera toujours reconnaissante pour la retraduction en allemand académique de la brochure de présentation de l’université (32 pages) pour le service des Relations Internationales de la Présidence (du français vers l’allemand, 2001). Très prolixe, il était aussi collaborateur auprès de périodiques scientifiques comme  “Questions de communication ”, dont il était membre du conseil d’orientation, membre du laboratoire « CREM« , le Centre de Recherche sur les Médiations, Rédacteur en chef de la Revue euroméditerranéenne « Oxymoron « , Collaborateur du  » International Humanist », London (U.K.), correspondant attitré en RFA (Ex Allemangne de l’Ouest) de  “Sociétés”, Revue de Sciences Humaines et Sociales.

Il intervenait régulièrement dans des émissions culturelles et scientifiques, télévisées et radiodiffusées en langue luxembourgeoise à RTL, à la radio nationale et animait une émission socio-culturelle  de 2003 à 2004, sur le paysage universitaire régional, sur l’enseignement supérieur avec la création de l’Université du Luxembourg. Sa profonde connaissance du milieu universitaire dans les régions transfrontalières lui permettait d’intervenir sous forme de conférences dans les stations de radio (Radio Suisse Romande, Lausanne/Genève, Ch, 1983 ;  Radio Télé Luxembourg, Luxembourg, L. 1988 ;  Radio France-Culture, Strasbourg/Nancy, F., 1984-1991 ;  Radiotélévision Belge-(RTBF), Bruxelles, 1985 ; Radio France – Urgences, « Le rôle des associations non-gouvernementales et du bénévolat en Europe », 16 novembre 2000).

Malgré ses multiples occupations, l’enseignement occupait une place importante dans ses activités.

Professeur au Centre de Téléenseignement de l’Université des Lettres et Sciences Humaines de Strasbourg II, (Université Marc – Bloch), Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Service Commun de l’Enseignement à Distance, de 1981 à 2002 ; Professeur de 1981-2000  à l’Université Heinrich-Heine de Düsseldorf, Universtätsstraße (RFA), Chaire Prof. Dr. Herbert Anton (Neuere Germanistik) – langues, littérature et civilisation germaniques des temps modernes, (cours des ler, 2e et 3e cycles) ; détaché au sein de la Faculté de Philosophie de l’Université Heinrich-Heine de Düsseldorf (RFA). Il continuera d’exercer à l’Université  de Düsseldorf, de 1999-2000, date à laquelle, il fut autorisé à examiner en maîtrise jusqu’en 2004. Il fut aussi Attaché de Coopération Universitaire, en mission à l’Ambassade de Berlin; Ministère des Affaires Etrangères, siège: Maison de France – Mayence et Université Johannes-Gutenberg de Mainz/Mayence.

Outre ses publications régulières dans des revues internationales, il était aussi écrivain avec à son actif un livre dont il était l’auteur unique : La Franc-maçonnerie au Luxembourg, collection « Encyclopédie maçonnique », volume 5, 128 pp, (EDIMAF) Editions maçonniques de France, Paris, 1998; tirage: 7000 (essai historique).

Parmi quelques éléments bibliographiques on retient encore:

De la nécessaire immixtion de la Franc-Maçonnerie en politique et de la politique en Franc-Maçonnerie: un guide de bonne conduite, in : La pensée et les hommes, Éd. de l’Université Libre de Bruxelles;

« Les Templiers : aspects historiques », in : Francs-maçons et Templiers, La Pensée et les Hommes, Éd. de l’Université Libre de Bruxelles.

A Metz, à l’université Paul Verlaine, il dispensait des cours de communication (théories, industries culturelles, institutions européennes etc.) aux étudiants du DEUG jusqu’au doctorat, et également  en sociologie.

Membre de l’union internationale Humaniste, une ONG qui défend les Droits de l’Homme en encourageant les groupements d’individus animés par un idéal commun de la promotion de l’humanisme, le Professeur était aussi le représentant officiel auprès du conseil de l’Europe. L’Union Internationale des Humanistes présente partout dans le monde fait partie intégrante de l’Union Mondiale des Humanistes et tiendra son congrès annuel en juin 2008 aux Etats-Unis (Washington). Marius était un membre influent de cet organisme dont il fut le rapporteur de la commission de liaison des ONG pendant plus de 20 ans au sein du conseil de l’Europe. C’est pour le récompenser de son dynamisme qu’il a été primé par le conseil de l’Europe de la médaille  « Pro Merito Award » et du Distinguished IHEU Humaniste Award en 2005.

Au Luxembourg, il était le Président de l’Union Radicale Humaniste.

Ardent défenseur des Droits de l’Homme, Marius ne se contentait pas de cette tâche, il incarnait en lui les racines profondes de l’humanisme. Avenant, gentil et disponible à tout moment, ses étudiants se souviennent de sa modestie et de sa courtoisie légendaire.

Le professeur nous a quitté le 11 octobre 2006 dans l’accident ferroviaire de Zoufftgen à la frontière entre la France et le Luxembourg, Ô combien symbolique de sa mission humanitaire européenne et humaniste.

A sa femme, ses deux filles, à l’ensemble de la communauté universitaire transfrontalière (Metz, Sarre, Liège, Luxembourg),à tous ceux qui l’ont connu nous présentons nos sincères  condoléances.

Dernière mise à jour de cette page le 28/12/2010

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.