BENAMAR BENGUEDIH, maitre –tailleur d’Oran

Nous venons d’apprendre  avec beaucoup de tristesse la disparition tragique de Benamar Benguedih, ce jour, vendredi 07 aout 2020. Il avait passé toute sa jeunesse jusqu’ à l’indépendance nationale parmi ses pairs, sa famille dont tous ses membres ont été des paysans, des fellahs, ayant travaillé leurs parcelles  maraichères et leurs vergers, surtout des orangeraies dans le hawz de Tlemcen, ancienne capitale du Maghreb central

Ce septuagénaire est arrivé à Oran , quelques jours après la célébration du 05 juillet 1962, pour s’installer définitivement. Puis, il fit ramener son frère, Ghouti, et son beau- frère Benyadi, respectivement fellah de profession et ancien émigré en France. Il a été le principal élément unificateur de sa famille. Dans son atelier, il recevait  tous les enfants de Tlemcen et ses environs, installés à Oran. Il était accueillant  avec sa gentillesse et sa sympathie/ Il avait servi de relai pour les anciens enfants de la région qui ne se connaissaient pas.

Il m’a fait pensé à Aami Sabeur Guedih, Ould Boudjenan (Allah Yarhmah !), son frère Mustapha, Ghouti Bousalah, Ould El Hadri Belkacem, etc. Il faisait rencontrer les universitaires dont certains sont devenus des médecins, des ophtalmologues/ Il recevait chez lui Faycal Ould Chergui, Fils de Si El Ghouti, garde champêtre de la localité et de Feraouia, une femme militante pendant la guerre de la libération nationale. Elle activait dans le hawz  de Tlemcen.

Par ailleurs, depuis son installation à Oran, il a été apprenti chez un Européen qui l’avait fortement formé dans l’apprentissage de tailleur, dans la confection des costumes de Classe.. Plus tard, il excellait dans son travail de coupe er de couture/ Il a été un maitre tailleur de la ville d’Oran/ Il avait habillé de nombreuses personnalités oranaises  et des autorités locales.

Il avait formé ses enfants et ses neveux  (Mohamed et Abderezzaq) dans le métier de tailleur. Il était l’ami d’un grand nombre de personnalités et  cadres locaux dont Bouamama. Il a fait tout son mieux pour excellait dans la profession de tailleur. Il honorait ses clients, devenus permanents.  Plusieurs en gardent de bons souvenirs de lui.

Son atelier a été un lieu de rencontre pour les grandes figures de la ville d’Oran, des anciens maquisards, des moudjahidines qui animaient des débats, purement historiques et culturelles. Il a fait plaisir à tous les enfants de Tlemcen pour un meilleur échange et de communication. ALLAH YARHMAH BI RAHMAT ALLAH !

Mustapha Guenaou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.